Foot vintage : Guy roux éleveur de champions

Dans la série Foot vintage nous allons vous parler ce jour de Guy roux. Guy Roux, quel fan de foot ne connait pas ce nom ? L’entraineur auxerrois à marqué l’histoire du foot français. Il l’a tellement marqué que les guignols de l’info lui ont dédié une marionnette. Son surnom ? Guy Roux : éleveur de champions

L’histoire de Guy Roux

Guy Roux, célèbre entraîneur de football français, est né à Colmar en 1938. Il est issu d’une famille de militaires et de paysans. Son grand-père maternel a été blessé et capturé pendant la Première Guerre mondiale, ce qui l’a obligé à quitter son métier de courtier en légumes pour travailler dans des magasins. Guy Roux commence à jouer au football à Appoigny dans l’Yonne, où sa famille a déménagé pendant la Seconde Guerre mondiale. Il se passionne pour le club des Sports réunis Colmar et devient ramasseur de balles pour l’équipe.

En 1950, Guy Roux entre en quatrième au lycée d’Auxerre et signe sa première licence de football à l’AJ Auxerre en minimes. Il joue pour deux clubs différents et travaille en parallèle comme maître au pair pour aider sa famille qui a des difficultés financières. Il obtient son baccalauréat en 1957 et part étudier le droit et l’administration des entreprises à Limoges, où il devient maître d’internat au lycée Gay-Lussac.

Foot vintage : Guy roux

En 1961, Guy Roux retourne à Auxerre pour travailler comme conseiller juridique à la mairie, mais il est rapidement sollicité pour entraîner l’équipe de football locale. Il accepte le poste et mène l’AJ Auxerre à la montée en deuxième division en 1967, puis en première division en 1980. Il y restera pendant 44 ans, devenant le plus ancien entraîneur d’un club en France, avant de prendre sa retraite en 2005.

Il a remporté quatre coupes de France avec l’AJ Auxerre et a été élu entraîneur de l’année en France à cinq reprises. Il est également connu pour sa gestion prudente des finances et pour son recrutement de jeunes joueurs prometteurs, qui ont pour nombres d’entre eux connus une carrière en équipe nationale. Guy Roux est aujourd’hui considéré comme l’une des personnalités les plus emblématiques et populaires du football français.

Sa carrière de joueur amateur

Guy Roux a commencé à jouer en équipe première pour l’Association de la jeunesse auxerroise à l’âge de 16 ans. En 1957, il a voulu rejoindre le Limoges Football Club pour jouer en parallèle avec ses études, mais l’entraîneur lui a conseillé de rejoindre le Stade Poitevin. Il a finalement rejoint le Limoges FC un an plus tard en tant que joueur amateur et a obtenu son premier diplôme d’éducateur en 1957. En 1960, il a eu la chance de faire un stage avec les professionnels du Crystal Palace Football Club en Angleterre grâce à un projet d’étude sur le sport en Grande-Bretagne. À son retour, il a essayé de s’imposer dans l’équipe première de Limoges mais n’a été considéré que comme un remplaçant. Ses entraîneurs ont estimé qu’il avait le niveau pour jouer en Division 2 mais lui ont offert un contrat avec l’équipe professionnelle, qu’il a refusé en raison des contrats à vie à l’époque. Enfin, il a assisté à un match de football en Allemagne en se faisant passer pour un joueur de l’équipe française.

Maillots de foot rétro AJ Auxerre

Débuts en tant qu’entraineur

Guy Roux est devenu l’entraîneur de l’AJ Auxerre en 1961, après avoir joué contre l’équipe anglaise Crewe Alexandra Football Club lors d’un match amical. Malgré le manque d’expérience de Roux, le club l’a embauché car il était le moins cher et qu’il s’engageait à respecter le budget. L’objectif sportif du club était de monter en troisième division. En 1962, Roux a dû abandonner son poste pour effectuer son service militaire en Allemagne, où il est devenu entraîneur de l’équipe de football du régiment. Après son retour en 1963, il reprend sa position d’entraîneur de l’AJA et aide le club à se classer régulièrement dans la première moitié du championnat. En 1966, il assiste à la Coupe du monde en Angleterre pour accroître son expérience.

En 1970, l’équipe remporte la Division d’honneur bourguignonne et accède pour la première fois au championnat de France amateur. Les saisons suivantes, le club se classe dans le premier tiers du championnat et parvient à monter en Division 2 en 1974. Guy Roux recrute également Jean-Marc Ferreri et héberge le jeune joueur chez lui. En 1979, l’équipe joue en finale de la Coupe de France après avoir participé au tournage du film “Coup de tête”. Le bénéfice de cette épopée permet la construction du centre de formation du club, inauguré en 1982 et dirigé par Daniel Rolland. La première promotion du centre compte des joueurs comme Éric Cantona et Basile Boli. En 1980, Guy Roux est nommé manager général et l’équipe obtient sa montée en Division 1 en battant l’AS Cannes lors de la dernière journée. Guy Roux est donc l’artisan principal de l’ascension du club de l’AJ Auxerre en France, grâce à son talent de recruteur et de formateur de jeunes talents.

Guy roux discute avec Basile Boli

Les moments de gloire à l’AJA

En 1983-1984, l’AJ Auxerre termine troisième du championnat et se qualifie pour la première fois de son histoire pour une compétition européenne. Malheureusement , le club bourguignon est éliminé dès le premier tour. En 1984-1985 le club obtient une nouvelle qualification européenne mais c’est en 1989-1990 que l’AJA performera réellement en atteignant les quarts de finale de la Coupe UEFA.

La saison suivante, Auxerre remporte la Coupe de France face au MHSC en finale au Parc des princes 3-0, son premier trophée d’envergure nationale. Dans la foulée, le club réalise le doublé Coupe-Championnat en 1996. En 1997-1998, le club atteint les quarts de finale de la Ligue des champions, mais est éliminé par le futur vainqueur, le club allemand du Borussia Dortmund. Très fatigué, l’emblématique Guy Roux prend du recul et quitte son poste d’entraineur, mais reste au club en tant que directeur sportif et conseiller.

Foot vintage : Guy roux éleveur de champions, les années 2000

En mai 2001, Roux est contacté par les dirigeants du Bayer Leverkusen qui l’informent de leur intention de licencier l’entraîneur actuel, Berti Vogts. Ils lui ont demandé de les recontacter une fois le licenciement confirmé. Cependant, avant que Roux ne puisse prendre une décision, il a reçu un appel du président de l’AJ Auxerre, son ancien club, lui demandant de revenir en tant qu’entraîneur. Roux a accepté l’offre d’Auxerre et décliné celle du Bayer Leverkusen.

Plus tard cette année-là, en novembre, Roux se sent mal et est admis au service de cardiologie de l’hôpital d’Auxerre. Après d’autres tests, on a découvert qu’il avait une ou deux artères bloquées et il a subi en urgence un double pontage coronarien. Son entraîneur adjoint, Alain Fiard, a pris le relais lors de sa convalescence. Roux est revenu à son poste en janvier 2002.

Guy roux et son célèbre bonnet

Sous la direction de Guy Roux, Auxerre termine troisième du championnat de D1 en 2002 et se qualifie pour la LDC pour la deuxième fois de l’histoire du club. Ils remporte la Coupe de France en 2003, battant le PSG 2-1 en finale. En 2005, ils remportent à nouveau la Coupe de France contre Sedan.

Après avoir remporté la Coupe 2005, Guy Roux refuse de prendre sa retraite malgrès l’insistance de la presse. Cependant, il informe son président et d’autres officiels qu’il démissionnerait en cas de fatigue. C’est d’ailleurs dans l’émission télévisée Téléfoot qu’il l’annonce. Plusieurs noms sont envisagés pour le remplacer, dont Patrick Remy, Guy Lacombe, Raynald Denoueix, Laurent Blanc, Paul Le Guen et Jacques Santini. Finalement, Santini a été choisi comme successeur de Roux pour un mandat de deux ans.

Malgré sa retraite d’entraîneur, Roux est resté impliqué avec l’AJ Auxerre, en tant que vice-président et supervisant le centre de formation du club. En mai 2006, un match a été organisé en l’honneur de Roux, appelé le Challenge Guy Roux, qui mettait en présence d’anciens joueurs d’Auxerre entraînés par Roux contre une sélection d’internationaux allemands des années 1980 et 1990.

Son passage dans le nord

Guy Roux, ancien entraîneur de l’AJ Auxerre, a signé un contrat pour entraîner le Racing Club de Lens en juin 2007. Bien qu’il ait 68 ans à l’époque, Roux avait pour objectif de qualifier le club pour la Ligue des champions. Cependant, le contrat de Roux a été refusé par la commission juridique de la Ligue de football professionnel en raison de la règle selon laquelle les entraîneurs ne peuvent pas dépasser l’âge de 65 ans. Cela a provoqué un tollé et a été commenté par les plus hautes autorités, y compris le président de la République, Nicolas Sarkozy, qui a apporté son soutien à Roux. Le Racing Club de Lens a finalement fait appel de cette décision devant le Comité national olympique et sportif français, qui a finalement accordé le statut d’entraîneur à Guy Roux.

foot rétro : stade bollaert

Malgré une campagne d’abonnement réussie et l’arrivée de joueurs expérimentés de l’AJ Auxerre, le début de saison a été difficile pour le Racing Club de Lens. Le club a été relégué en Ligue 2 à la fin de la saison, et Roux a démissionné après seulement quatre matchs. Il a justifié son échec en citant la qualité insuffisante de l’équipe, des difficultés d’adaptation à l’environnement nordiste et à son logement, un problème d’âge et de médicaments, ainsi que les responsabilités partagées au sein d’un club.

Bien que Roux ait été très apprécié des supporters lensois dans le passé, sa popularité a été considérablement érodée après sa période en tant qu’entraîneur. Les supporters le tiennent principalement pour responsable des déboires du club, en particulier en raison de ses choix de recrutement.

Un carrière en tant que consultant

Guy Roux rédigeait des articles sur l’AJ Auxerre pour le journal L’Yonne républicaine, avant de devenir consultant pour la chaîne de télévision française TF1 de 1984 à 2005. Il a commenté plusieurs événements sportifs tels que l’Euro 1984, la Coupe du monde 1990, l’Euro 1992 et la Coupe du monde 1994, ainsi que la Ligue des champions. En 2005, il rejoint Canal+ pour commenter les matchs de football, avant de quitter la chaîne pour rejoindre La chaîne L’Équipe en 2016.

🇫🇷 French >
0
    0
    Panier
    Votre panier est videRevenir sur la boutique